Qu’est-ce que l’encaustique ?

La peinture à l’encaustique est un procédé artistique faisant appel à des couleurs délayées dans de la cire fondue, employées à chaud. Le médium à peindre, appelé parfois encaustique neutre, est composé de cire d’abeille blanchie et de résine dammar. On y ajoute les pigments de son choix.

Contrairement aux médiums courants, comme ceux de la peinture à l’huile ou à l’acrylique, l’encaustique ne nécessite pas de temps de séchage, la couleur étalée sur le support refroidit et se fige instantanément.

Le peintre s’aide d’un pistolet à air chaud ou de pinceaux chauffants pour garder la cire malléable durant son travail. L’encaustique peut se retravailler indéfiniment. En outre, sa nature hydrophobe lui offre une permanence séculaire.

medium-encaustique

Renouveau de la technique antique

La peinture encaustique est une technique utilisée dès l’antiquité. L’utilisation de la peinture à la cire remonte, pour ce que nous en savons, aux portraits du Fayoum, datés du Ier au Vème siècle en Égypte. Ces œuvres et des peintures, intactes, sur des sarcophage prouvent, par leur persistance, la résistance de ce type de travail au temps. Article Wikipédia

Je pratique cette technique depuis 1990. Au début, j’ai bricolé une palette chauffante au moyen d’une plaque électrique et d’une casserole remplie d’eau. Cette dernière était surmontée d’une assiette à escargots dans laquelle je fondais la cire par petites quantités, au fur et à mesure du travail. La modestie de mon installation ne me permettait pas de peindre de grandes toiles, je rusais pour assembler des petits formats et composer des ensembles plus imposants.

Comme la plupart des artistes qui utilisent l’encaustique, je ressens une vraie passion pour ce matériau : peindre à la cire est tactile, sensuel et odorant. Le geste se révèle dans chaque coup de pinceau, la couleur brille dès son application et ne varie pas en durcissant.

L’emploi de l’encaustique

La fluidité de l’encaustique en fait un médium particulièrement bien adapté à l’expression abstraite, mais elle peut aussi être utilisée pour créer des effets en volume, des atmosphères subtiles ou des détails réalistes.

Ses propriétés uniques lui permettent d’être travaillée fondue ou refroidie, d’obtenir une matière transparente ou opaque, douce ou présentant de la texture, épaisse ou fine, brillante ou mate.

L’artiste peut tout aussi bien créer des surfaces feutrées et lumineuses, modeler la matière, la sculpter, lui donner une texture ou la combiner à des collages de papier ou d’objets.

Une fois durcie l’encaustique offre, si elle est frottée avec un chiffon, une surface brillante comme l’émail.

plancha-intro

Il est relativement facile et rapide d’obtenir des résultats intéressants à l’encaustique. Mais, comme pour toute autre technique de peinture, la maîtrise de toutes les possibilités qu’offre le médium reste affaire de patience et de travail.

Les artistes expérimentent différentes méthodes pour enrichir la surface et le corps du tableau : additionner des couches de peinture et les fusionner, obtenir une surface adoucie ou ayant une texture, gratter, couler, inciser, pocher, éclabousser, patiner à l’huile…

La fascination pour la qualité organique de la cire, combinée à l’accès facile aux équipements électriques et à la diffusion sur Internet de vidéos et de tutoriels très clairs, contribue aujourd’hui à la renaissance de la peinture à l’encaustique auprès des artistes.

Extrait de l’introduction du livre “Peindre à l’encaustique” ÉD. Eyrolles